Souscrire un emprunt à taux variable


Cela n’est pas nouveau mais le phénomène ne cesse de se confirmer, il est aujourd’hui difficile d’envisager pouvoir acheter un quelconque bien sans avoir recours à un emprunt. Celui-ci est devenu essentiel, que ce soit pour un logement, une voiture et d’autres biens ou envies.

Les prêts sont d’ailleurs nombreux, à sélectionner suivant ses choix et préférences et en fonction des avantages de chacun. Car tous ont leurs propres particularités.

Cela commence, d’ailleurs, par la définition du taux, entre taux fixe et taux variable. Ces derniers correspondent à un prêt souvent moins élevé, mais susceptible de varier suivant l’évolution de l’indice de référence. Aujourd’hui, le taux variable offre aussi d’autres possibilités pour accepter le risque tout en le limitant.

Les différentes solutions d’emprunt à taux variable

Le prêt à taux variable se décompose, désormais, en quatre catégories, chacune avec ses particularités. Ainsi, le choix est à réaliser entre un emprunt à taux variable non capé, non plafonné, un crédit à taux capé, à taux double cap ou encore à double indexation.

Le premier ne comprend aucune protection et s’avère donc risqué. C’est, dans le même temps, celui qui offre le taux le plus bas au jour de contraction du crédit. En effet, son principe est de ne prévoir aucune limitation dans les hausses de taux, à l’inverse du prêt à taux capé.

Ce dernier, justement, est un peu plus cher, mais aussi bien plus sécurisé. En revanche, la hausse est plafonnée avec une augmentation ne pouvant dépasser deux ou trois pour cent du taux d’origine. Dans le même esprit, il est également proposé le taux double cap. Celui-ci prévoit une hausse ou une baisse limitée là encore à deux ou trois pour cent. En outre, toute variation influe, sur ce dernier type de prêt, non pas sur son montant, mais sur sa durée.

Enfin, le taux à double indexation reste particulièrement complexe. En effet, le taux est lié à l’indice INSEE et varie ainsi chaque année.

Le principe des taux variables

Le principe de ce prêt à taux variable réside alors dans l’acceptation de la révision annuelle des taux, souvent à chaque date anniversaire. L’indice généralement utilisé est un indice de référence spécifique aux banques, l’Euribor. À celui-ci, est ajouté un taux d’un à trois pour cent, fonction de la situation personnelle de l’emprunteur.

Dans tous les cas, choisir ce type d’emprunt est bien souvent l’opportunité de bénéficier d’un taux réduit. Il permet également un remboursement de l’emprunt par anticipation sans pénalité. En outre, en cas d’augmentation importante, il est conseillé de disposer d’une clause permettant de transformer l’emprunt en prêt à taux fixe.

Ce type de prêt est ainsi particulièrement risqué et à utiliser de préférence sur du court terme, surtout dans le cas où les finances ne seraient pas suffisantes pour faire face à toute augmentation. Dans le cas inverse, cela reste un excellent investissement qui peut aboutir à des baisses très intéressantes pour un prêt, sur le long terme, moins cher.