Les conditions d’obtention du prêt conventionné


Peu nombreux sont les foyers pouvant envisager l’achat d’un bien immobilier sans recourir à un emprunt, surtout lorsqu’il s’agit de la résidence principale. Les solutions de crédit sont alors multiples et toutes sont disponibles auprès des établissements financiers. Ne reste plus alors qu’à faire son choix pour trouver le meilleur montage financier au coût le plus bas. Parmi toutes les offres disponibles, les prêts conventionnés, se présentant sous des formes diverses, sont très prisés.

Plus ou moins avantageux en comparaison d’un prêt classique, ils ont surtout la particularité de donner droit à l’obtention de l’aide personnalisée au logement versée par la Caisse d’Allocation Familiale et à laquelle chacun peut prétendre suivant le montant de ses ressources.

Leur obtention s’effectue, pour leur part, sans condition de revenus et pour de très nombreuses opérations financières.

Les conditions d’obtention d’un prêt conventionné

Le prêt conventionné permet ainsi de financer quasiment toutes les opérations immobilières. C’est le cas de l’achat d’un logement neuf, de l’acquisition d’un habitat dans l’ancien ou encore des travaux d’amélioration et d’agrandissement. Il peut également être utilisé pour des opérations de location-accession ou pour réaliser un investissement locatif sous la condition que celui-ci soit utilisé en tant que résidence principale par le locataire.

Dans le cas d’un achat en vue de sa retraite, le logement doit alors être occupé en résidence principale dans les six ans suivant la date d’acquisition ou dans l’année dans le cas de l’obtention d’un prêt conventionné pour la réalisation de travaux.

Très vaste, ce prêt a également principalement pour avantage de n’être relié à aucune condition de ressources. Ainsi, tout le monde peut y prétendre en respectant simplement les obligations d’achat.

Des avantages bien établis pour le prêt conventionné

Les prêts conventionnés disposent, en outre, de taux réglementés, variables selon la durée de l’emprunt, mais aussi suivant le choix réalisé entre taux fixe et taux variable. Les établissements bancaires distribuant ce prêt disposent également d’un taux complémentaire à pouvoir appliquer, toujours dans une certaine limite.

Sa durée de remboursement est, elle, comprise entre cinq et trente ans et son montant est libre, permettant de financer l’intégralité du prix d’achat du logement. Ce crédit est également plus large en permettant de couvrir les autres dépenses afférentes à l’achat du logement, comprenant les honoraires et taxes associés tels que les frais de géomètre, à l’exception des coûts d’actes notariés et des droits d’enregistrement pour les terrains, mais aussi les honoraires de négociation ou même les terrains acquis depuis moins de trois ans et voués à la construction.

Le prêt conventionné peut également être complété par d’autres emprunts tels les plans d’épargne logement, les prêts 1% logement, les emprunts fonctionnaires ou les prêts relais, tout en bénéficiant de la possibilité d’obtenir l’aide personnalisée au logement.

Un emprunt donc disponible chez tous les établissements conventionnés et accessible à tous les particuliers.